C'est quoi être un doomer ?
Culture survivaliste

On associe souvent les survivalistes aux doomers, et c’est une erreur. Cet article va vous expliquer nous espérons, vous fera comprendre pourquoi un doomer est différent du survivaliste. Mais commencons par la base.

C’est quoi être un doomer ?

Le Doomer est une personne qui a vu les effets négatifs de la vie, que ce soit dans le monde réel ou en ligne. En résulte le plus souvent une vie d’isolement, de dépression, et parfois même de colère contre le monde. Leur point de vue sur le monde est nihiliste et très pessimiste. Il peut s’agir d’une question personnelle qu’ils projettent sur le monde, d’une haine profonde pour la race humaine, ou de tout ce qui peut déclencher leur désir et leur besoin d’isolement. Malgré ce désir d’isolement, ils se sentent toujours seuls. Ils ont tendance à n’avoir que peu ou pas d’amis, car ils pensent qu’être seuls est la meilleure solution. Ils se coupent généralement le plus possible des gens et de la société.

Mais soit ils ont vu trop de mal dans le monde en ligne et hors ligne, soit ils ont vécu un événement dans leur vie personnelle (ruptures, perte d’un être cher, intimidation, etc.) qui les a traumatisés au point qu’ils blâment la société et souhaitent ainsi s’en isoler. Ils sont en colère contre la société dans laquelle ils vivent, mais au lieu d’agir et de faire entendre leur voix et leurs plaintes, ils décident de se taire et de s’enfermer le plus possible dans le monde pour vivre.

Pourquoi y a t-il des doomers ?

Pourquoi le Doomer est-il si insatisfait de sa vie et en colère contre le monde ? La société est le problème, mais pas à 100 %. La technologie joue un rôle particulier à cet égard. Vous voyez, le Doomer a grandi entre le milieu et la fin des années 80 et le début des années 2000. Le Doomer est essentiellement le sous-produit de la génération X ou est généralement une personne millénaire ou de la génération Z. Il a grandi à l’époque où les progrès technologiques étaient exponentiels. L’information est devenue accessible à presque tout le monde, et les changements qui s’y produisent peuvent susciter la nostalgie. Les gens peuvent se languir des jours de gloire ou d’une époque plus simple, et ils peuvent simplement se débattre avec l’âge adulte, puisque tout est si différent de ce qu’ils avaient connu auparavant.

La technologie a également rendu les nouvelles rapides et faciles à couvrir et à diffuser. Les problèmes que le Doomer voit dans sa société s’ajoutent à cela. Internet est tellement saturé de contenu partout sur le web. Et la facilité de trouver du contenu s’accompagne d’une envie de vouloir plus de contenu. L’anxiété amène l’anxiété, c’est reconnu. Autant vous dire que notre checklist du survivaliste a attiré leur attention ^^
Le Doomer est un mème qui reflète la pensée de ceux qui en ont assez de la société moderne et qui souhaitent vivre une vie de solitude. Pour eux, c’est une protestation contre les mensonges qu’on leur raconte, que la vie est toujours bonne, que les conflits vont disparaître ou s’arranger de manière positive, et que le fait de suivre une éducation secondaire de 9 à 5 ans et de fonder une famille va cimenter leur bonheur et leur réussite.

Le doomer a peur du rejet et rejette la société en conséquence

Le Doomer représentent ainsi un groupe de personnes qui se sont senties trompées par la société. Ils ont été considérés comme des échecs s’ils essayaient de s’écarter un tant soit peu de ce que la société demande. En réalité l’individualité est ce qui fait de nous tous des êtres humains. L’échec est normal et en fait plus courant que nous avons tendance à le croire. C’est en partie pour cette raison que le doomer ne savent pas comment gérer le rejet. Ils se sentent comme un fardeau pour le reste du monde tout en éprouvant une haine profonde pour les mensonges qu’on leur a racontés. Au lieu d’affronter leurs démons et d’apprendre à y faire face, ils se renferment sur eux-mêmes. Ils décident qu’ils ne sont pas bons pour la société, et que la société n’est pas bonne pour eux.

Vous l’aurez compris, un doomer n’aime pas la civilisation, il l’a rejette. Un survivaliste en rejette pas la société, il se prépare juste à son potentiel effondrement, qu’il soit total ou partiel.